Rencontre avec Quai Des Brumes

Aujourd’hui on vous propose de découvrir deux artistes étant vraiment passionné par le hip hop, le cinéma & la peinture. Il s’agit de Quai des Brumes, composé de MC Corb (voix) & de Clementino (beatmaker) , pour l’occasion les deux frères de son ont souhaité répondre aux questions de Skeuddealers, plongez vous dans l’univers à part du Quai des Brumes.

Skeuddealers – Pourquoi  » Quai des Brumes  » ? 

Corb  : tu as vu les gifles de Gabin dans le film?? C’est notre inspiration pour remettre de l’ordre dans le hip hop ! non plus sérieusement…..

Clémentino : C’est plus pour la « formule » que pour le film en lui-même !

CO : La poésie nébuleuse, l’invitation au voyage (sonore pour le coup) qui s’en dégage, on a galéré un an et demi pour trouver un nom, je pense que c’est pour tous les groupes pareil.

CL  :  Ca nous correspondait bien, ça évoque aussi le cinéma et le graffiti, première intention toujours !

– Quelles sont vos références, en écoutant attentivement on remarque que vos textes sont de qualités, est-ce du a

ces références ou bien la vie qui vous inspire ?

CO : Le parcours et les expériences de vie d’un artiste et ce qu’il arrive a sortir dans son travail sont comme deux parallèles indissociables sinon ça sonne creux et fade, fake comme un tube de l’été.

CL : C’est vrai on a des influences, des références, hip hop, soul, peinture, cinéma, philosophie bouddhique… On s’inspire du travail de certains artistes qu’on aime et qu’on respecte énormément,tout en ayant notre propre base singuliere et notre propre univers à développer.

– Une vie sans le hip hop ça se passerait comment pour toi ?

CO : ça me semble inimaginable, c’est notre culture. Ça serait bien triste, une ville toute propre sans gueta, ou de la poésie dictée banalement sans flow a la façon CM2. CE1 plutôt !

CL : Si je comprends ta question dans le sens ou ces disciplines n’existent pas « encore », on pourrait être des pionniers et l’inventer ! genre retour vers le futur !

– Vous êtes fan de rap us, mais qui est celui qui vous a mis votre première grosse claque ?

CO :  Le Wu nous a bien gifflé façon kung-fu, on a beaucoup écouté du rap de QB aussi, coïncidence ou pas on doit assumer les même initiales, sinon si tu veux des noms : Nas, Tupac, Gurru, P, Reakown le chef…… la liste est plus longue que les MCs français. En français comme en US on ne va pas être très original désolé.

CL : Ma première claque, ça a été tous les gros tubes qui passaient à la radio à l’époque en 95, 96, les Nas, Tupac, fugges, Biggie, Dre  j’avais 12 ans. Puis ensuite j’ai decouvert le Wu Tang et la soul music, les abeilles tueuses nous ont envahies !!! Bzzzzzzzz! Rza nous a un peu tous initié à la Soul, moi à l’époque je connaissais juste trois, quatre chansons de James Brown, Aretha franklin et Marvin Gaye !!

– Même question mais pour le rap français ?

CO : Prose combat Solarr, l’école du micro d’argent, le suprême nick ta mère,

CL : La cliqua, Arsenik, Oxmo etc

CO : Et la F.F de Mars, on est du sud !

CL : Mais je dois quand même avouer que j’ écoute pratiquement jamais de rap français

– La new school comme on dit tu en pense quoi ? Un petit coup de coeur ?

CL : Je sais pas ca depend de ce que t’appelles la new school ! Pour moi la new school c’est Nas le Wu Tang 2pac Jay-Z et surtout Busta Rhymes le leader ! Mais en tant que fan absolu de ghostface, j’aime beaucoup sa nouvelle version albanaise Action Bronson.

CO : Oui un beau bébé ! on est vraiment passé a coté des sons dirty south et crunk, trop ricain mauvais gout, trop loin de notre univer sombre. Mais sinon je dirais Marco Polo et ses collaborations, Saigon pour son flow.

– Des projets à venir ?

 CL : On commence a bosser pour notre projet, Sur les quais volume 2, plus de soul, plus de groove, plus de brumes c’est notre programme pour le moment. Je prépare aussi un petit projet instrumental indien, faut bien, voyage et vinyl oblige !

CO : Le projet est au stade embryonnaire, mais on a commencé les sessions de travail, pour faire un projet plus dense a tous niveaux sans retomber dans les erreurs que nos deux coups d’essaies précèdent, on aimerais qu’il y ai une quinzaine de titres sur le Vol 2, quelques feats avec des artistes partageant notre vision et surtout approfondir notre univers et notre complicité musical afin de faire des morceaux pouvant être défendu sur scène. Bref du pan bagna sur la planche !

CL : On a pas été au summum de notre potentiel musical sur notre premier projet comme Nas ! (enfin je l’espère),

CO : Represent, represent…

– Vous êtes aussi peintre ? Pourquoi cette passion ?

 CO : Notre peinture vient du graffiti et tu tag, qu’on a pratiqué en loisir, meme au pinceau ca reste hip hop. En faite j’ai décide de me tenter une carrière de peintre avant d’etre rattrapé par le rap. Nous sommes de grands fans de peinture, Monet, Soutine, Basquiat, Modigliani…..Du coup nous developpons des interventions et animations, peinture murale, initiations graffiti, son et ecriture aussi, avec des groupes de jeunes, ce qui nous permet de remplir le frigo de façon pas trop désagréable en transmettant notre passion et en restant dans la création.

– Côté cinéma, j’aimerai avoir votre avis sur les films suivants qui pour moi sont des films qui font réfléchir et votre avis après avoir vu ces films si vous les avez vu :

 – Fight Club

 CL : ca commence bien et ca finit c’est un peu grotesque ! Jaime pas les films avec la revelation « ah mais en fait il est schyzophrene » ou « ah en fait c’est un fantome » y’a que dans les clips death row que j’aime le coup du rêve !

CO : Brad Pitt est un bon acteur, en plus d’avoir la gueule et la blondeur et le salaire du gendre idéal tres enervant…Edward refait nous des bons films please. Comme clem déçu par la fin.

– Vol au-dessus d’un nid de coucou

CL : Je l’ai vu y’a longtemps mais j’avais pas trop aimé, c’était un peu chiant.

CO :Jack Nicholson et son sourire de joker, mon petit doigt m’a parlé et ma dit que là aussi la fin était bizarre. C’est le genre de film qu’il faut voir mais que je ne regarderais pas a nouveau.

 – The Shinning

CO : Kubrick est un génie, j’habite a la montagne donc ça fait mouche… Je regrette juste que le blackchamane meurt a la fin… Mais bon les critiques ciné aiment quand le gentil meurt à la fin.

CL : Je l’ai revu y’a pas longtemps et ce qui m’a marqué ce sont les similitudes avec The dark knight ! Disons que Cristopher Nolan et Ledger se sont fait une petite projection privée.

 – Snatch

CL : C’est un bon sous tarantino, ca se chill bien !

CO : Mention spécial pour l’accent de Brad

 – La Haine

CO :Classique du cinéma français des année 90, meilleur film de Kassovitz à mon sens, c’est quand même plus sérieux que Boys in the hood.

CL : Culte ! déjà plus de 15 ans, rien n’a changé depuis.

 – Un acteur préféré ? Un réalisateur préféré ?

CO : De Niro, Coppola, rien de très original… Sinon notre Gégé national ma couille et Gabin obligé

CL : Il dit Coppola mais il a pas vu Apocalypse now en entier, il a même pas vu Kurtz !

CO : Enfoiré va, tu as sifflé mon rhum pour tenir, la dernière fois qu’on l’a maté

CL : Sinon je dirais Brando et James Gray comme ca

 – Une préférence pour une actrice autant physiquement que artistiquement ?

CL : Y’en a beaucoup mais je dirai Hafsia Herzi

CO : Physiquement Eva Mendes, artistiquement Julia Channel, Jeanne Moreau, Judie foster, Maryl Steep.

 – Un avis sur le monde actuel ?

CO : Ils partent en sucette et elle n’est pas à l’anis

CL : Et ça fait tellement longtemps qu’ils nous prennent pour des cons, comme Gainsbourg avec France Gall. J’attends avec impatience « Karachi »

 – L’affaire DSK qu’en pensez-vous ?

 CL : A la fois trop et rien à dire sur la « legereté » de certains…

CO : No comment….C’était quoi le numéro de la chambre déjà ?

– Et en ce qui concerne les médias, la censure, le manque d’information  ?

CL : Ce qui me dérange c’est le manque d’explications de toutes ces informations.

CO : Ou la saturation d’information, pour mieux faire diversion… elle est de moi ou de Squat celle-là?

– Le film représentant le plus le hip hop ?

CO : Wild Style pas très original la non plus et quand Clem m’a montré Hustle & Flow, j’ai kiffé la persévérance des protagonistes et je me suis retrouvé dans le fait de ce mettre au rap tardivement.

CL : Du coup je dirais Ghost dog, pour le côté sampling du truc et mélange des genres. Et puis surtout pour la scène ou le vieux mafieux chante Flavor Flav dans sa salle de bain.

– Et enfin la question ultime : cinéma,musique ou peinture ?

CO : Juste hip hop hip hop!! Vouer sa vie à la création, combattre avec un micro, un spray, un pinceau, ou de la pellicule, peu importe…Ne demande pas à une mère lequel de ses enfants elle préfère. Mais c’est clair que pour être bon il faut faire un choix, je dirais de 30 à 50 ans jusqu’à  être sourd le rap et de 50 jusqu’à être aveugle et mort la peinture.

CL : Je dirai création tout simplement !

Liens : 

Le Quai des Brumes sur Noomiz

Le Quai des Brumes sur Facebook (fan page)

Le Quai des Brumes sur Facebook (compte perso)

Le Quai des Brumes sur Myspace

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :