Duval MC

Les gens aiment bien diviser le rap en plusieurs catégories. L’une d’elles le rap « conscient » se démarque par des textes politiques ou philosophiques et tente d’apprendre des choses à ses auditeurs.

C’est sans contexte dans cette catégorie qu’on peut classer le militant Marseillais Duval MC.

Après avoir fournit son premier album Matières Premières en 2008, l’alter mondialiste récidive en 2011 avec État Second, et quand je dis en 2011 c’est pendant TOUTE l’année 2011. En effet, aprés avoir innové une premiere fois en boycottant les grandes surfaces et en vendant son CD uniquement sur la boutique en ligne du site desobeir :http://www.desobeir.net/boutique/achat/index.php?catid=6 , le rappeur a trouvé un autre moyen encore plus original pour distribuer ses chansons ; Pendant l’année 2011 un morceau est sorti le 1er de chaque mois. Accompagné d’une vidéo de ou des « présentateurs » une semaine avant chaque morceau, (avec parmis eux Imhotep, Xavier Matthieu, Milk Cofee Sugar etc… )
L’album est donc auto-baptisé « Album de l’année 2011 » par définition, mais l’est- il aussi par sa qualité ?
A la premiére écoute de chaque morceau, on reconnaît ce qui fit la pâte de Duval sur Matiéres Premiéres : des lyrics très engagés sur des prods très ryhtmées ( comme On Désobéit, ou La roue du Hamster ) . Si on a pas l’habitude d’entendre ce genre d’instru dans le rap français, les thémes abordés sont eux aussi innovants, on passe de l’identité nationale ( Quand J’entend le mot France ) aux trisomiques ( Débile a Souhait ) et même à une réflexion sur le travail ( La roue du Hamster ) en finissant bien sur par Frapadingue Annee qui fait le bilan des temps forts de l’année 2011 mais ma chanson preférée reste Bla Bla Durable car là où beaucoup d’artistes font des discours démago et mielleux sur l’écologie, Duval est le seul ( à ma connaissance) à critiquer le green washing et rien que ça ça s’applaudit.
Les thémes sont abordés avec réalisme et l’écriture est excellente, Duval MC cogne, n’a pas le temps de mâcher ses mots et n’a pas peur de ne pas plaire à tout le monde ; « Vas voir Orelsan en concert si c’est trop engagé pour toi … »Frapadingue Annee. Quand la plupart des rappeurs dit conscients ont un ton limite donneur de leçon, ou alors pathétique, lui n’en oublie pas pour autant d’avoir de l’humour « 150 espèces par jour disparaissent de la planète y’a plus de cougars sur Terre à part ta prof sur internet ».

Ce qui ressort dans cet album c’est tout d’abord une fraicheur musical, quelque chose de vraiment nouveau et ensuite, des paroles qu’on a pas l’habitude d’entendre dans le rap français. Le emcee Marseillais a une voix militante le ton n’est pas pleurnichard comme on l’entend trop souvent actuellement mais au contraire, le ton reste positif Duval MC prend position plutot que se placer en en simple narrateur d’ événements du monde comme le font trop de rappeurs.
Pour couronner le tout, son album est téléchargeable gratuitement sur son site.
Bref, à écouter d’urgence !

Auteur  : Clément D

    • Haize
    • 7 janvier 2012

    Il a un blaz bien marrant en tout cas

  1. 3 janvier 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :