Interview de Milka Beatmaker. MPC Big Boy !!

milka beatmaker skeud dealers mpc big boy france

Après Mani Deïz, c’est au tour d’un autre beatmaker de répondre à nos questions en la personne de Milka.

– Depuis quand fais-tu des prods et pourquoi ?

Au moment où le hip hop m’a contaminé, j’étais déjà passionné de musique et je pratiquais le clavier. Du coup, j’ai rapidement eu envie de faire des instrus. Au début, quand j’écoutais du son, je décortiquais tout pour essayer de comprendre comment les gars construisaient leurs beats. Puis au début des années 2000, j’ai commencé à essayer de bricoler du son sur PC sans jamais rien en tirer de bon !! Ensuite, j’ai économisé pour me payer ma première MPC en 2002 je crois… Ca a vraiment été une révélation, tout devenait simple, rapide et intuitif, cette machine est magique.

 

– Pourquoi une instru plutôt qu’un couplet ?

A vrai dire, je n’ai jamais vraiment été attiré par l’écriture. D’ailleurs, je suis admiratif devant ceux qui maitrisent ça et je les laisse faire!

– D’après toi une instru doit obligatoirement être reprise par une voix ?

Non pas forcement, en tout cas quand je fais des prods, je ne pense pas vraiment à ça… D’ailleurs, certaines de mes instrus doivent être impossible à kicker !!
Et puis, je prends autant de plaisir à écouter un album de rap qu’un projet 100% instrumental comme par exemple les « Excrementals » de Kno, les disques de Krush, de Cam, « Blue Print » d’Imhotep, « The in sound from way out » des Beastie etc…

 

– Quel est le matériel que tu utilises ?

Ma matière première préférée: le vinyle …
Ensuite, tout s’articule autour de la MPC, j’ai une 1000 et une 2500 ; en clavier, j’ai un junoG et un microKorg ; et pour l’écoute j’ai des vxt6.
J’utilise très peu de soft finalement, comme je te disais, j’ai vraiment du mal sur PC, j’ai besoin de « vraies machines » je trouve ça plus intuitif. Et comme je n’ai pas le fluide avec les ordis, c’est mieux comme ça !! Du coup, j’utilise Cubase seulement pour mixer mes prods.

 

– Un conseil à donner aux débutants ?

Humilité et persévérance !

 

– Ton beatmaker & rappeur préféré ?

C’est difficile d’en citer qu’un en fait.
Pour les beatmakers, il y a déjà les incontournables : Alchemist. Primo, Pete Rock, Madlib. Sinon je trouve que Kno, le producteur de Cunninlynguists défonce vraiment !! Les atmosphères qu’il arrive à créer sont géniales. Après, je kiffe ce que fait M Phazes, qui est pas mal produit pour Supastition (Kam Moye)… J’aime bien comment il place ses drums ! Et puis on n’oublie pas les français : Lapwass, Al’Tarba, Kyo Itachi, Mani Deiz et sa clique de Kids of Crakling…
Rappeur préféré… si on m’obligeait à n’en citer qu’un… peut être Rza (qui rentre dans les deux catégories d’ailleurs !).

 

– Quelques informations sur tes débuts dans le hip hop ? Puis dans un second temps avec Lucio Bukowski ?

Au départ, je faisais du son dans mon coin, par passion, sans chercher à collaborer avec des MC’s. A l’époque, j’avais un pote qui tenait un salon de thé et qui passait mes instrus de temps en temps en fond sonore. Il se trouve que Les Lynxs (groupe formé par EXPerimental et Le Songeur) squattaient souvent ce même salon de thé. La rencontre s’est faite comme ça, et par la suite j’ai produit un maxi et un album pour Le Songeur ! Deux trois collab à droite et à gauche plus tard, j’ai rencontré Lucio, sur myspace (rip!). Ca s’est fait très simplement, il avait bien kiffé une prod qui était sur ma page et peu de temps après naissait le morceau « Tout ira bien ». Ca avait plutôt bien tourné, ce qui nous a encouragés à enquiller sur un projet de maxi. On a donc fait Milkowski I en avril 2011 suivi du II en novembre.

 

– Honnêtement, est-ce que tu pensais que les deux projets allaient avoir autant de succès ?

Franchement… non ! Mais, c’est cool, car ce sont des projets qu’on a vraiment pris du plaisir à faire.
Le premier volume a atteint les 10 000 téléchargements, c’était vraiment inespéré ! A la base, quand on l’a mis sur le net, on s’était dit que si on faisait 1500, on s’estimerait heureux.
Pour le volume II, qu’on a décidé de mettre en prix libre à un euro minimum, on est bien en dessous… on est a un peu plus de 500 downloads. C’est incroyable de voir la différence qu’il y a entre un projet gratuit et un projet presque gratuit… bon, à moins que sur les 10000 qui ont chopé le vol.I, 9500 personnes n’aient pas aimé !!
Mais en même temps, aujourd’hui, les gens ont déjà du mal à payer pour un support physique, alors pour du digital… Par contre, ça motive de voir que beaucoup joue le jeu du prix libre et n’hésite pas à mettre plus d’un euro…

 

– D’autres projets à venir ?

J’ai produit quatre morceaux sur le projet « 1000 bornes » d’Abraxxxas, qui a réussi à regrouper pas moins de 15 MC’s et 10 beatmakers, ça sera dispo gratos en téléchargement à la fin du mois de janvier !
Ensuite on me retrouvera sur l’album de Lucio « Sans signature » et sur d’autres projets de l’Animalerie.
Et puis pourquoi pas un Milkowski III un de ces quatre…

 

– Un dernier mot pour finir ?

Merci à toi pour l’interview !
Et je profite de l’occasion pour remercier tous ceux qui ont téléchargé et partagé les Milkowski !!

Page Musicien Facebook : http://www.facebook.com/pages/Milka-Beatmaker/208709913454
Page Contact Perso Facebook : http://www.facebook.com/milkabeatmaker

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :