Interview de Fayçal

Skeud Dealers vous propose de découvrir de plus près, l’une des plus belles plumes du rap français à travers une interview très intéressante, il s’agit de Fayçal le rappeur bordelais.
Skeud Dealers – Tout d’abord, à quel âge tu a commencé le rap ?
A 15 piges, en 1998 précisément, j’écrivais avant, mais pas sur des mesures, pas en 4 temps…
– Tu as toujours écris comme tu le fais actuellement ou à la base c’était plus de l’égotrip ?
Non je n’ai jamais fait d’égotrip ou trés rarement, je préfère faire de fines allusions à mon égo dans un couplet plutôt qu’en parler sur 2-3mn… Je respecte cette facette du rap mais je ne m’y reconnais pas trop…
– Pourquoi cette mélancolie ?
Oui et non… Sensible oui depuis toujours, aprés mélancolique parfois mais c’est vraiment périodique, douteux plus, j’ai toujours tendance à douter de tout…
– D’où sors-tu les différents mots que tu utilises ?
C’est vraiment naturel c’est souvent en réponse à une rime, puis lié au thème, avec le temps je pense que tu te forges une banque de mots puis les couplets deviennent des puzzles… Plus ou moins beaux
– Une réponse à ceux qui disent que tu ne sais pas ce que tu racontes quand tu es au micro ?
De ré-écouter mes couplets et mes morceaux…
– J’imagine bien que derrière tes textes il doit y avoir beaucoup de travail comme je l’ai précisé sur ton article, mais il y a aussi une part d’influence ou de lecture non ?
Oui j’ai fait une Licence de Letres modernes, c’est quelque chose qui t’apporte une discipline…Je ne pense évidemment pas qu’il faille passer en Fac pour bien rapper, mais ça te file des clés, des ficelles pour aller plus loin dans l’approche d’un thème par exemple..
– Dans quelles conditions écris tu un texte ?
Souvent seul avec une cigarette et une petite lumière… j’ai vraiment du mal à gratter dés lors qu’une personne est à côté de moi.
– Une définition du hip hop ?
Afrika Bambaata
– Une petite improvisation pour Skeud Dealers sur l’année 2012 ?
2012 pour Skeuddealers, entre blues et malheur, le flouse ? Le plus grand killer…
– Quels sont tes projets justement pour cette année  ?
3ème Opus un peu aprés l’été…
– Des dates de concerts de prévues ?
Pour l’instant, je travaille essentiellement sur l’album, pas de dates prévues mais une date avant l’album sur Bordeaux sûrement, pour présenter la dernière galette, vous serez tenus au courant sur ma page facebook : Fayçal Brahim
– Le rap bordelais est de qualité, tu le confirmes ? Des noms à donner ?
Oui des gens frais comme Dj Yep, Dajoan, Baccarat, Sam’s, O2 Zen, VII, Fils du béton, Vista, QPC…
– Bordeaux, c’est une bonne ville ? Et les Girondins champions de France cette année ?
Bordeaux est une aussi belle ville qu’elle dort… Euh pour les Girondins, question suivante !
– En dehors du hip hop, quelles sont tes passions ?
Le Football, j’en fais depuis tout gamin en amateur… Supporter de Liverpool à mes heures perdues depuis quelques années aussi.
– Avant dernière question, quel message souhaites tu évoquer à tes auditeurs ?
Savoir lire entre les lignes et apprécier la finesse…
– Un dernier mot pour la fin ?
Merci à toi et au site pour l’interview, longue vie à vous et rdv bientôt pour le nouvel opus…
  1. Fayçal représente le rap bordelais à lui tout seul! Une plume unique et particulièrement bien aiguisée!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :