Nestor Kéa | ITW « sur un arbre perché » | Les oiseaux scratchent pour mourir

nestor kéa, beatmaker, skeud dealers, rap, hip hop  » Nestor Kéa : Espèce de perrokket montagnard endémik de Givors West Side. Le Nestor Kéa est konnu pour son komportement kurieux et sa vive intelligence, qui l’a fait surnommer « le klown des montagnes ». Insomniak et Ambidextre ce klown fait la joie des touristes, ce qui kompense en partie sa mauvaise réputation…(cf : wikikabok) ». 

Début décembre (le 07 exactement), nous avons pu découvrir l’univers d’un drôle d’oiseau. Pour le premier article de l’année 2013, Skeud Dealers revient en arrière pour atterrir il y a quelques semaines seulement sur un album haut en couleur. DJ et compositeur, il est bien connu pour ses préstations étonantes sur ses vidéos « Mpc-tologie »  et ses nombreuses collaborations avec Lucio Bukowski, Crayon ( Vidéos Couch’ Rapping#), Ben Sharpa… Nestor Kéa livre ici un album intimiste et clairement éclectique, fusionnant différents mondes afin de proposer une musique «organique» mêlant hip-hop, électro’, jazz, rock….. Appellé « Les oiseaux sractchent pour mourir », c’est 14 titres pour 14 univers !

Interview « sur un arbre perché » : nestor kéa les oiseaux sratchent pour mourir skeud dealers beat beatmaker france – Première impréssion, l’artwork de l’album est super bien foutu, chaleureux et assez mysterieux. Tu peux nous en dire un peu plus ?

C’est un ami qui a fait ça pour moi. J’en suis très content ! Je trouve qu’il se dégage quelque chose de zen de cette image….ça représente bien ce que j’ai voulu faire avec cet album, quelque que chose de calme….

– On savait que le Kéa etait un oiseau hyperactif, mais depuis quand s’est-il mit à jouer du pad ?

Il y a quatre ou cinq ans de ça j’ai investit dans une MPC 1000 d’occaz’ sans trop savoir ce que je voulais en faire. Au début je m’en servais de simple boite à rythme puis très vite j’ai trouvé ça beaucoup plus amusant et interrêssant pour moi de jouer les pads en live plutôt que de simplement appuyer sur « play » . Ca devenait un vrai instrument ! Et c’était très addictif comme façon de faire de la musique. Comme un drogué j’ai du augmenter les doses petit à petit jusqu’à l’an dernier ou j’ai été obligé d’en acheter une deuxième…

Pourquoi cette symbolique autour du perroquet ?

Pourquoi Nestor Kéa ? Parce que j’adore cet oiseau et tout ce qu’il peut représenter.

– Depuis quand planches-tu sur ce projet ?

Ca faisait environ deux ans que je composais et mettais des musiques de coté pour cet album mais je trouvais toujours une excuse pour ne pas concrétiser….il y a peu, après quelques encouragements d’amis et la facilité de sortir un projet numérique de nos jours, je me suis lancé dans un ultime tri.

– Toujours 2 MPC pour composer ? Un peu de scratching sur certaines pistes, tu as des bras de secours avoue ?

Bha même pas ! Je me sers pratiquement jamais de mes MPC pour composer. Pour moi c’est plus un outil de live. Quand je compose j’en profite justement pour faire ce que je peux pas faire en live, comme prendre une guitare, scratcher, jouer du clavier…même si c’est pour au final tout découper en petits morceaux pour nourrir les MPC.

– Album 100% sans featuring, on sent que tu avais un réel besoin d’expression.

J’avais plus besoin d’être à l’initiative d’un projet que de m’exprimer. J’ai rien contre travailler avec d’autres personnes, d’ailleurs sur le prochain album il y aura pratiquement un invité par morceau. Et je suis très fier des collaborations que j’ai pu faire jusqu’à présent avec Lucio, Konee, Crayon etc.. et à chaque fois dans des univers complètement différents.

– On peut entendre pas mal d’influences musicales dans cet album, une base assez Classique et Jazzy, Hip-Hop, Trip-Hop et quelques touches Glitch voir Dubstep à certains moments. Envie de proposer ta vision de chacun de ces mouvements ?

Il y a du bon à prendre partout. Même si j’écoute pas trop de Glitch et de dubsteb j’aime bien les techniques utilisées…On est forcement influencé par ce qu’on a écouté, ce qu’on écoute et ce qu’on aimerait entendre. J’aime beaucoup les mélanges de styles et le coté intemporel qui en résulte, ça a, à mon gôut, plus de saveur qu’une musique qui copie bêtement une mode et reste figée à une époque. Pour moi, le premier album de Portishead est 100 fois plus moderne que n’importe quelle compilation Dubstep.

– On s’éclate à chaque écoute de « End of the world party », composition très swing, tu peux nous parler un peu de ce titre ?

Pour le coup, celle ci c’est une des rares qui a été composée à la MPC au départ….Je voulais un morceau un peu plus festif que les autres, du coup j’ai fait une autre version ou j’ai rajouté des scratchs et de l’harmonica pour accentuer le coté joyeux bordel !

– Prix minimum 1€, somme plutôt symbolique pour cette ‘valeur sûre’, pourquoi si peu finalement ?

C’est sur que c’est pas pas comme ça que je vais me payer une deuxieme Ferrari…,mais si seulement les gens prennent le temps de l’écouter je suis ravi. Et si jamais ça leur plait et qu’ils ont envie de soutenir le projet je trouve ça normal qu’ils soient libres de fixer eux même la valeur de leur don.

– Pas de sortie physique prévue ?

Non. Pas trop les moyens… J’en ai fait une centaine de façon artisanal pour vendre dans les concerts…mais pas de « vraie » sortie de prévue. Mais je suis pas contre !

– Pas d’apocalypse, 2013 s’annonce comment pour toi ? des infos à nous faire partager ?

Je sais pas comment s’annonce 2013 mais en tous cas pas mal de projets sont au programme : un album en préparation avec Lucio, et un autres avec Konee7. L’album de Crayon auquel j’ai participé devrait sortir aussi, quelques lives et autres collaborations, Puis un deuxieme album !

420030_309945105727270_1554262282_n

Retrouvez donc le Kéa sur Bandcamp pour chopper l’album, à partir de 1€ c’est cadeau, soyez génereux ! Sinon retrouvez le sur facebook, youtube et myspace  en attendant ses futures actus.

Faites découvrir cet artiste en partageant l’interview autour de vous via les icones ci dessous, et rejoignez-nous pour plus d’infos sur la page facebook.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :