Personne ne sortira d’ici vivant | Bolë & Tcheep | Itw « Autopsie »

Bolë & Tcheep, personne ne sortira d'ici vivant, article interview, itw rap hip hop

Près de deux mois ce sont déjà écoulés depuis la sortie du projet commun de Bolë et Tcheep ! Merde…

En vue du contexte de fin d’année 2012, nous attendions une paire de sortie bien vénère. L’une d’entre-elles a retenue notre attention avec une tracklist vraiment bien léchée. C’est le 17 décembre que Bolë & Tcheep ont décidé de lâcher les fauves avec « personne ne sortira d’ici vivant ». Dispo en vente par correspondance, ce skeud est un projet long format de 15 titres. Les deux potes en profitent et ramènent quelques fauves avec eux, Cheeko & D’clik (Phases Cachées), Arom, Emka, Youn’s ou  Anton Serra (l’Animalerie). Côté production, l’album est entièrement produit par Tcheep, beatmaker lyonnais (les productions du dimanche, potos electriques etc). Un vrai casting !

Interview Autopsie avec Bolë & Tcheep :

Sans titre

– Pour ceux qui sortent du bunker et qui ne vous connaissent encore pas, une petite présentation s’impose…

Bolë : Super-héros immortel, 15 ans d’écrits, 12 ans de freestyles  , J’ai fait du rap , du ragga , du reggae , de la chanson puis du rap . Patron et membre du collectif Nastyvibes depuis 7ans. J’ai sorti un album « V.O » avec le beatmaker KIF en 2009 et une free-tape « 69 mesures » en 2011. J’avais 3 autres projets moins intéressant a mon gout avant V.O. J’ai joué dans divers groupe rap/métal , mais sans aboutissements .

Tcheep : Je m’appelle Tcheep a.k.a Quentin Tarantcheepo a.k.a Hakim le fils du forgeron mais mon vrai nom est Florent Gulyas. Je suis beatmaker/producteur depuis 2001 et guitariste à mes heures perdues. Je suis passionné de musique depuis ma plus tendre enfance. J’ai été bercé par des groupes comme les Pink Floyd, Genesis, Tangerine dream que mon père passait en boucle à la maison.J’ai découvert le métal à 13/14 ans et j’ai rapidement intégré un groupe en tant que guitariste, on faisait une sorte de death métal merdique sans réelle intention d’en faire un truc potable. Puis j’ai découvert le hip hop en 99 et là…grosse révélation !

J’ai rencontré Dj Bonetrips qui commençait tout juste à produire, on s’est tout de suite bien entendu. J’ai embarqué le logiciel et fait mon 1er beat le soir même. Depuis je n’ai jamais cessé de produire. On a crée Les Gourmets (Liqid, Krimen, Morbac, Bonetrips et moi même) en 2002 ! On a sorti 2 e.p et 3 albums de 2003 à 2010 et fait beaucoup de dates à travers la France et aussi à l’étranger. En parallèle j’ai produit pas mal de morceaux pour différents artistes (Arom, Andy kayes, Fayce, Ana dess…).

Aujourd’hui, je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, 2012 fût une année très chargée en sorties diverses et variées (Clowns tristes, Le chant du pendu, Vae victis, Potos électriques, Les productions du dimanche, Personne ne sortira…). 2013 va être fou également, avec Liqid on a remis le couvert et décider de défendre notre musique sur scène sous forme d’un duo cette fois, Liqid & Tcheep bientôt en tournée « non » officielle dans toute la France !!!

skeud dealers article interview rap hip hop bole et tcheep & personne ne sortira d'ici vivant

– Avant d’entrer dans le vif, premier constat Pochette furieuse, si on remet dans le contexte, l’album est sorti fin 2012, vous etiez dans un etat d’esprit plutot enragé à ce moment ?

Bolë : La pochette c’est mon bro William Caillaud (Studiocréa / Nastyvibes) qui a gérer l’affaire. On est partis sur un contexte de l’évolution de l’homme : le singe,  notre ancêtre,  a la finalité « personne ne survit » (sauf moi).
Mais on ne voulait pas mettre un petit macaque qui aurait fait super-gay (sinon j’aurais mis mon backeur )… On a mis un singe qui castagne …

Tcheep : Pour ma part, et je pense que pour Bolë c’est pareil, je suis tous les jours enragé, que ce soit en début ou fin d’année, début ou fin de semaine… L’envie d’avancer dans se qu’on fait et de faire de la musique tout en sachant pertinemment qu’on en vivra jamais.

Je trouve que ce primate en costard exprime parfaitement notre état d’esprit et également le morceau éponyme « Personne ne sortira d’ici vivant ». La pochette reste assez « déroutante » car elle sort des sentiers battus. On ne s’est pas trop à quoi s’attendre, si c’est du rock, du métal, du rap…Bon on est sûre en tout cas que ce n’est ni de la musette ni de la funk (quoique…) ! Bref elle change de toutes ces albums de rap avec des vieilles gueules et pour le coup ça aurait été très dure d’assumer nos sales mouilles sur une pochette de disque !!!!

– Le « titre eponyme » est assez Rock, grosses guitare électriques sur les refrains et couplets incisifs. Clairement voulu cette entrée en matiere dark ?

BolëCe titre est le premier « finalisé », j’ai fait parvenir à Tcheep l’accapela et il a monté la prod dessus. le truc m’a plu direct. J’adore ce coté rock sur le refrain, c’est un réel plaisir de le faire en live d’ailleurs.

Tcheep : La décision de mettre ce morceau au début de l’album à été prise par Bolë sur le choix du tracklisting final. Elle a parfaitement sa place en 2ème track, je ne l’aurai pas vu ailleurs personnellement. C’est vrai que l’album commence de manière assez brute entre « Apocalypse », « Petite douceur » et celui ci.

« Personne ne sortira d’ici vivant » est le 1er morceau qu’on a réalisé pour cet album.

– Qu’est ce qui a motivé cette collab’ entre vous ? vrais potes ? réelle complicité musicale ? 

Bolë : Ayant créché a Lyon pendant quelques années, j’ai toujours kiffé l’originalité de ce que les pélos de la bas faisaient. J’ai tous les albums des Gourmets, et j’ai saigné celui de MANIMAL ou Tcheep a signé toutes ou presque toutes les prods .Sur un réseau social, j’ai lancé l’appel a celui qui me trouvera le beatmaker d’un morceau posté. Tcheep a dit « Yeah c’est moi mec », j’ai du répondre un truc du genre : « bouge pas j’arrive » tout en pensant : « t’es dans la merde » …. J’ai voulu lui acheter des prods pour ma free-tape, mais il est bon vendeur, il m’a vendu une collaboration complète pour cet album.

Tcheep : Cette collab a vu le jour par un beau matin de printemps comme toute belle rencontre qui se respecte. Bolë m’a contacté via un réseau social dont je tairais le nom qui s’appelle facebook !

Au départ, si mes souvenirs sont bons, on a parlé de nos projets respectifs, il kiffait bien mes prods et quelques jours plus tard il m’a lancé sur le morceau « Personne… » qu’il avait déjà enregistré. Il m’a envoyé ses voix et j’ai pondu ce truc avec des grattes sur le refrain et des coups de gun un peu partout sur le beat ! J’ai vraiment kiffé son texte et faire ce morceau car je savais déjà que ça allait aboutir sur quelque chose de concret, un vrai projet.

– Comment s’est passé la prise de décision sur les pistes ?  Instrus sur mesure pour l’album ?

Bolë : J’ai reçu 30 prods « environ » dans ma boite mail, et j’ai gardé celles qui me collé vraiment. La seule sur mesure est « personne ne sortira d’ici vivant ».

Tcheep : J’ai fais un dossier d’une trentaine de beats que je lui ai envoyé au fur et à mesure car par habitude je sais que si j’envoi plus de 5 ou 6 instrus à un rappeur, il est vite perdu et généralement il y a des prods qui finissent à la benne tu vois ! Bolë a été pour le coup assez efficace et inspiré par ce que je lui ai envoyé. Les seules prods qui ont été faîtes sur mesure sont celles de « Personne ne sortira d’ici vivant… » et le morceau freestyle.

– Les grands thèmes de l’album selon vous ?

Bolë : Profite car quoi qu’il arrive, on va tous crever.
Plus sérieusement, je n’aime pas les rap a thème, ca me fait chier de me taper la dépression ou le coup de gueule d’un type d’une piste a l’autre.  Quand tu prends un album des Doors , Jim Morrison écrivait dans un brouillon total des choses sérieuses et farfelues a la fois .  J’aime passer du coq à l’âne, ou du Whisky au vin en une fraction de seconde.
Les messages sont cachés un peu partout les tracks . Le thème général est « rock n’roll »

Tcheep : Question difficile car je n’ai pas encore écouté l’album…

– Liqid pose avec vous sur « Apocalypse », ambiance « démoniaque et anges noires », comment s’est déroulé ce feat ?

Bolë : Bien. Ce feat (comme tout les autres) s’est fait chacun de son coté, Liqid a posé dans un studio a Paris, et moi A Nevers. Je voulais vraiment Liqid en feat sur cet album et j’ai demander a Tcheep de faire une prod qui pourrait lui convenir car il connais ce type depuis des années. quelques jours après, dans mes mails , j’avais APOCALYPSE , je l’ai envoyer a Liqid et 6 mois après j’avais ses voix .

Tcheep : Bolë m’en parlais souvent et le voulais sur un morceau. Comme nous sommes amis et associés, cela n’a pas été très dur à mettre en place. Le seul truc c’est que Liqid habite sur Paris, il a fallu donc bosser à distance entre Nevers, là où réside Bolë, Paris et Lyon.

Au départ on était parti sur un refrain scratchs qu’on imaginait avec des effets etc… et puis Liqid s’est montré assez chaud et à écrit plus qu’il ne fallait. Ce qui a débouché finalement sur ce refrain.

– Pas mal de potes de chez « Mutant Ninja » et « Nastyvibes » finalement ? Vous pouvez nous présenter vos collectifs respectifs ?

Bolë : « Nastyvibes » c’est un petit collectif , un concentré de potes talentueux , qui se promotionne les uns les autres . Il y a des Mcs , un Dj , des blogueurs , des photographes , des videastes. Une vraie bande de potes .
On y retrouve plusieurs petit crew dont FEM ( Conik , Rmax , go2l ) Bolë sur scène avec Youns et Dj synk , Davs et Denver aux blogs et autres communications . Will et baptiste aux photos / vidéos …. Et d’autres membres moins actifs pour le moment .

Tcheep : « Mutant Ninja » est un collectif que l’on a fondé avec Liqid et Yannick Pierre, qui est également le manager d’Andy Kayes. Il regroupe plusieurs artistes comme Arom (La Spirale), Dj Bonetrips, Andy Kayes, Liqid et moi même pour la musique et Mark landers qui lui s’occupe du graphisme et de la vidéo. Le but premier est de sortir des projets de qualité (Vinyls 33T et 45T, K7 mais aussi dispo en digital) en quantité limitée, voir ultra limitée et uniquement dans la sphère « Hip hop ». Nous en sommes qu’au début de l’aventure, rien est figé et tout est possible, c’est ça aussi l’esprit « Mutant Ninja ». Les premières sorties sont prévues dans les prochains mois comme notamment mon 1er e.p « Technodrome » ainsi que celui de Liqid. Suivront les projets d’Arom et d’Andy Kayes.

– Plus on découvre l’album, plus tout devient logique. On sent une vraie connexion et une empreinte Blues/Jazzy sur certaines pistes, notamment « Street Racer » par exemple.

Tcheep : Merci pour ta remarque et je suis assez content que tu ai constaté une certaine osmose entre les morceaux. A vrai dire « Street racer » est le morceau qui nous a posé le + de problème, autant au niveau du mixage que du séquençage, j’en ai fait part à Bolë et j’étais même à deux doigts de lâcher l’affaire. Je n’étais plus convaincu du tout par ce track. Mais avec du recul je trouve qu’il aurait été dommage de le mettre sur la touche !

– Quelles sont vos grosses références ou origines musicales ?

Bolë : J’écoute tout ce qui ne fait pas saigner mes oreilles.  J’aime le rock des années 60 / 70, la vieille chanson française (Brel, Brassens, Leo ferré, Piaf). Un peu de rap français , très peu de Rap ricain . Un peu de rock et de métal par-dessus tout ca ….

Tcheep : Rap américain essentiellement et gros métal ! Beaucoup de rock des années 70 aussi car c’est souvent là que je puise mon inspiration et une bonne partie de mes samples. En ce moment je suis dans un trip funk/psych Iranienne des années 60/70 ! Penchez vous sur les labels « Sublime frequencies » et « Finders keepers » vous serez surpris !

Sinon j’ai envie de te citer quelques producteurs qui m’influence beaucoup en ce moment et qui me mettent des claques. Il y a Beat Butcha, !llmind, Sid Roams, Dibia$e, Marco Polo. Allez écouter se qu’il font franchement, ce sont des tueurs !!!!

– Emka & Bolë sur « Profite » c’est un régale, track vraiment optimiste du skeud, Qu’est ce qui a motivé votre choix ? Vous pouvez nous parler un peu plus de ce titre ? 

Bolë : Emka n’est pas le genre de Mcs à faire poser sur n’importe quel truc. C’est un mec qui se casse la tète en permanence.
On ne voulais pas faire un truc « freestyle », alors on est partis sur ce sujet conscient, une touche de gaité dans cet album de brutes.

Tcheep : Merci mais l’idée du sample d’intro n’est pas de moi. Bolë voulait intégré ces voix car elles introduisaient bien le délire général du morceau. Il me les a envoyé pour que je les intègres à l’instru. Au passage, cette prod date de 2004 pour la petite anecdote. Elle moisissait dans un coin de mon disque dur. Lors des envois d’instru, je suis tombé dessus et j’ai tout de suite pensé que ça pouvait lui plaire, comme quoi…

– On ressent que vous delivrez un vrai message dans l’ambiance générale de « Casimodo », calme constat ?

Bolë : Un constat plus personnel, un peu comme l’extrait  « c’est trop facile » clippé avant la sortie de l’album, « personne ne m’écoute, sauf les potes, car les autres ne connaissent pas le talent. »

Le rap c’est un peu comme une classe de pucelles, t’es meilleur que certains donc obligatoirement tu es jalousé.
Casimodo c’est un peu pareil,  une sale ganache,  trop rock pour le rap, trop rap pour le rock, je viens te sonner les cloches épaulé par des mêmes sales ganaches et ma belle Esméralda (ma femme).

Tcheep : Oh tu sais, moi les bossus c’est pas trop mon truc…

– Anton Serra s’invite sur « J’rêve » et vous signez ensemble un très bon morceau et plannant à souhait, comment c’est passé la rencontre avec Anto ?

Bolë : Perso, je n’ai pas encore eu la chance de le rencontrer, j’espère que l’occasion ne saurais tarder.
Je voulais un morceaux avec Anto , ce type transpire l’humain . Il donne une couleur à ses textes et  il sent le vécu à des kilomètres.
Je bloquais sur cette prod , je la trouvais magnifique , mais je bloquais pour sortir l’inspiration . Tcheep me répétait : »demande a Anto , ca va peut être te débloquer »  .

Effectivement, dés que Anto a dit oui, l’inspi est venu . j’ai gratté 3 textes différents  pour ne garder que celui la.
J’adore ce morceau.

Tcheep : C’est mon titre préféré de l’album ! Les gars ont fait un super boulot ! Et pourtant c’était pas gagné car effectivement Bolë a eu du mal à entamer le morceau et à se projeter dessus. Il a fallu qu’Anton  donne son feu vert pour qu’il trouve l’inspi. En ce qui concerne Anton, je le connais depuis pas très longtemps mais nous avons quelques potes en commun et depuis peu on s’est mis à bosser ensemble. Je connaissais son boulot avec L’Animalerie et je dois dire qu’en plus d’être très talentueux, il est aussi généreux, ce qui a rendu la collaboration encore plus appréciable !

– Pour terminer l’album, vous lâchez un ultime freestyle avec pas mal de guest (Cheeko, Yéors, Prac6, D’clik, Youn’s, Emka, Ypsos et Dj Synk). Envie de terminer sur un note collegiale ?

Bolë : Si tout le monde prévu au départ avait répondu présent, on t’aurait fait une colonie de vacances !
Les mcs présents sont soit des rencontres au fur et à mesure de la conception de cet album, soit des « découvertes ».

Tcheep : Ce morceau permet à l’album de finir effectivement sur un ton plus joyeux si je puis dire. Et surtout c’était l’occaz pour Bolë d’inviter des amis de longue date et autres rappeurs qu’il apprécie vraiment. Pour être tout à fait franc je ne suis pas super fan des freestyle de fin de disque ou fin de concert, c’est souvent le bordel et sans grands messages etc… Mais celui là est plutôt réussi !

– Quelques concerts préveus pour ce début 2013 ? Nous aussi on veut profiter  »d’la cerise sur le dessert » !

Bolë : A vrai dire, entre le taf , la vie de famille et les démarches pour l’album … j’ai peu de dates a te dévoiler .

Le 02 Mars a Francheville (69)  salle de L’Iris pour L’arting Day.  Organisé par ARTING POT , mon autre bande de potes .
Pour le moment c’est la seule date « officielle »

Tcheep : Avec Liqid on a quelques concerts prévus en ce début d’année mais la plupart des dates tomberont  au printemps je pense. La prochaine c’est le 15 février au Ninkasi café avec A2H et La Microfaune !

– Des projets en prépa ou à sortir dans les jours à venir ?

Bolë : De mon coté chez Nastyvibes , on se penche sur le EP de Youness, mon backeur et ami . On clippe aussi les morceaux de  « personne ne sortira d’ici vivant ». Tu me retrouveras sur le projet de Yéros aussi.

Tcheep : Tellement de projets qu’il serai superflu de te faire une liste détaillée mais j’actualise souvent sur ma page facebook les travaux en cours ! Le prochain c’est mon e.p « Technodrome » qui sera disponible vers avril en vinyl et sur les plateformes légales. La grosse sortie également c’est notre album Liqid & Tcheep qui s’appellera « imbéciles heureux ». Ça c’est plus pour septembre/Octobre.

– Mot de la fin !

Bolë  : Tuez les tous , dieu reconnaitra les siens .

Tcheep : J’ai envie de citer Joey Starr « BOOOOOMBAYAAAAA » !!!!!!!!!!!!! 2002 c’est notre année, on nique tout !

__________________________________________________

Pour retrouver  Bolë, par ici : FacebookYoutube et soundcloud.

Pour suivre Tchepp, par là : Facebook, soundcloud et bandcamp.

Partagez l’interview autour de vous via les icones ci dessous, et rejoignez-nous pour plus de son sur la page facebook et attendant la suite.

66357_450844008301558_2035016833_n

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :